histoire des chevaliers teutoniques et de la prusse Index du Forum histoire des chevaliers teutoniques et de la prusse Index du Forum
FAQ Rechercher Membres Groupes
Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés

Septième croisade ( 1248 - 1254 )

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet histoire des chevaliers teutoniques et de la prusse Index du Forum -> Le Royaume de Jérusalem et de Saint Jean d' Acre. -> Les Croisades -> Les Croisades en Terre Sainte.
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Le Chevalier du Temple
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2011
Messages: 1 026
Localisation: Haute-Normandie
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 14:40 (2011) Sujet du message: Septième croisade ( 1248 - 1254 ) Répondre en citant

                                        { Septième croisade 1248 - 1254 }

C'est la grande Croisade de saint Louis. Il disposé d'un effectif de 25 000 Français.
entreprise après la deuxième perte de jérusalem ( 1244 ). Comme naguère Jean de
Brienne, Louis IX décide de frapper la puissance musulmane au coeur, c'est-à -dire
en Egypte.  Partie d'Aigues-Mortes ( 25 août 1248 ), la flotte royale relâche à Chypre,
où les croisés passent l'hiver et s'attardent dans une complète ignorance des conditions
climatiques : ils attendent la fin du printemps pour s'attaquer à l'Egypte.
La prise de Damiette ( 6 juin 1249 ) leur procure une base, mais ils s'y trouvent
bloqués jusqu'en septembre par la crue du Nil. Saint Louis refuse alors d'échanger
Damiette contre Jérusalem, persuadé que le péril demeurera tant que la puissance
égyptienne sera intacte. Le roi poursuit donc l'offensive, livre un inutile combat
devant Mansourah, ou son frère Robert d'Artois parvient à pénétrer mais se fait
massacrer ( 8 février 1250 ). Ayant longtemps hésité à battre en retraite, le roi
de France se laisse encercler et doit capituler ( 6 avril 1250 ). C'est alors que les
Turcs mamelouks de l'armée égyptienne renversent le sultan et prennent le pouvoir
au Caire ( 2 mai ). Saint Louis négocie avec eux sa rançon  la ville de Damiette et celle
de son armée 500 000 livres tournois, dont les templiers ne font l'avance que sous
la menace. Un demi-siècle plus tard, les chevaliers français se souviendront encore
de l'attitude des templiers. Saint Louis gagne alors la Syrie, ou il passe quatre ans
( mai 1250-avril 1254 ) à réorganiser la défense et à remettre de l'ordre dans la
politique interne du royaume latin. La septième Croisade est bien connue par le récit
de Joinville.  


*dictionnaire de la france médiéval de jean favier - lixique militaire et guide médiéval de jacques broquin.



_________________
Par la Croix et l'Epée au Service du Christ


Dernière édition par Le Chevalier du Temple le Mar 29 Nov - 15:37 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Nov - 14:40 (2011) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fondateur
Grand Maître

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2011
Messages: 1 422
Localisation: Ile de France
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Nov - 16:49 (2011) Sujet du message: Septième croisade ( 1248 - 1254 ) Répondre en citant

Ce fût une croisade très marquante par la perte de St Louis et le comportement de l'Ordre.
_________________
«Il n’est pas important que je vive, mais il est important que je fasse mon devoir.»


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Pierre
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2011
Messages: 1 392
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 18 Nov - 13:51 (2011) Sujet du message: Septième croisade ( 1248 - 1254 ) Répondre en citant

Malgré son échec, Louis IX est reçu allègrement par les chrétiens d’Orient surtout les maronites libanais qui viennent à Saint-Jean d'Acre par milliers pour le saluer.
Le royaume de Jérusalem se trouve momentanément en paix, car Al-Nasir Yusuf, émir ayyoubide d’Alep, n’acceptant pas la prise de pouvoir des Mamelouks en Égypte, s’empare de Damas qui rejette la domination mamelouk, puis de Gaza et revendique le sultanat d’Égypte.
Il envahit l’Égypte, mais est battu à El’Abbâsa le 2 février 1251. Pour le roi Louis IX, la question se pose de savoir à qui s’allier. Les Ayyoubides lui envoient une ambassade qui se montre très intéressante, car avec Damas ils ont repris le contrôle de Jérusalem qu’il propose de céder, mais le roi ne peut pas conclure ouvertement une alliance, car les Mamelouks retiennent encore de nombreux prisonniers croisés qui pourraient alors être exécutés. La situation permet au roi d’envoyer un ultimatum à l’Égypte et d’obtenir la libération des prisonniers sur la simple promesse de ne pas s’allier aux Ayyoubides. Finalement, entre l’Ayyoubide qui tient Jérusalem et qui commence à faire preuve d’incapacité et les Mamelouks qui promettent la rétrocession de Jérusalem quand ils auraient reconquis l’émirat de Damas, Louis IX choisit de s’allier aux Mamelouks en mars 1252.

L’œuvre de Louis IX en Terre sainte ne s’arrête pas à cette politique extérieure. Dès son arrivée, il décide de renforcer les défenses de ce qui reste du royaume de Jérusalem. Il renforce les fortifications de Jaffa, Saint-Jean-d'Acre, Césarée, Sidon. Ces actions montrent rapidement leur bien fondé car peu après la paix entre les Mamelouks et les Ayyoubides, une troupe de Bédouins en garnison à Gaza pour le comte de l’émir de Damas évacuent la ville conformément aux traités et repartent vers le nord en passant à côté de Jaffa. Quelques escarmouches les opposent aux arbalétriers chrétiens, mais si le bourg n’avait pas été fortifié, il aurait probablement été pillé et saccagé, car ils pillèrent quelques villages avant d’assiéger en vain Saint-Jean-d’Acre, puis de piller la ville basse de Sidon dont les fortifications n’étaient pas achevées.

_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »



http://naissancedelafrance.xooit.com/portal.php


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean-Pierre
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2011
Messages: 1 392
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 18 Nov - 13:58 (2011) Sujet du message: Septième croisade ( 1248 - 1254 ) Répondre en citant

Louis IX doit cependant renforcer l’autorité royale dans un royaume qui a appris à se passer d’un roi depuis vingt ans et met au pas les ordres militaires (Temple et Saint-Jean de l’Hospital) qui se considèrent comme quasiment indépendants. Il intervient également dans les affaires de la principauté d'Antioche et écarte Lucienne de Segni qui ne veut pas mettre fin à la régence.
Il confirme Bohémond VI comme prince, et négocie un traité qui met fin entre l'antagonisme entre la Petite-Arménie et Antioche.



Après avoir confirmé Bohémond VI comme prince régnant d’Antioche, Louis IX lui octroie le droit d'écarteler son écu avec les lys de France


Sources :
René Grousset, Histoire des croisades et du royaume franc de Jérusalem
_________________
« En politique, il faut suivre le droit chemin ; on est sûr de n'y rencontrer personne »



http://naissancedelafrance.xooit.com/portal.php


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:55 (2017) Sujet du message: Septième croisade ( 1248 - 1254 )

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet histoire des chevaliers teutoniques et de la prusse Index du Forum -> Le Royaume de Jérusalem et de Saint Jean d' Acre. -> Les Croisades -> Les Croisades en Terre Sainte. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème MagicCastle Blue par Mojy
Basé sur MagicCastle de Perfect RPG :: Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com